Jouer Responsable | Pronostip

Jouer Responsable

Voici quelques précieux conseils pour ne pas vous laisser emporter lors de vos paris. En effet, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit avant tout d’un jeu et non d’un moyen de revenu fiable.
La gestion financière est sans conteste l’élément le plus important mais aussi le plus difficile à appréhender pour un parieur sportif.

Les règles de bases à respecter
Si les paris nécessitent une connaissance précise du sport et de ses règles, chaque joueur doit respecter plusieurs règles en matière de gestion financière.
 

  • Consacrer un budget défini à vos paris

En fonction de vos moyens et de vos revenus, il est essentiel que vous décidiez bien à l’avance d’une somme à octroyer à vos paris. Ne jouez en aucun cas l’argent dont vous avez besoin pour vivre, nourrir votre famille ou exercer vos activités personnelles ou professionnelles. Si vous pariez c’est que vous acceptez potentiellement de perdre les sommes investies. Ne l’oubliez jamais. Les paris sportifs sont des investissements à haut risque et si vous ne pouvez-en prendre, ne jouez pas.

Une fois la décision prise concernant votre budget à allouer aux paris sportifs, définissez votre jeu dans le temps. Par exemple si vous décidez de jouer 100€ par mois et que vous perdez la totalité de cette somme dès le deuxième jour, ne créditez pas votre compte à nouveau en pensant que vous allez vous rattrapez rapidement. Il est également conseillé de n’effectuer qu’un seul dépôt par rapport au budget que vous avez défini. En effet si vous avez décidez de jouer 100€ par mois et que vous déposez 20€ le premier du mois puis 30€ le 5, puis 25€ le 7 et 25€ le 12, vous serez encore plus tenté de créditer à nouveau votre compte durant le courant du mois et d’ainsi dépasser le budget initialement prévu. Il existe d’ailleurs des aides sur les sites de paris sportifs qui vous proposent via l’onglet « votre compte » de définir vos limites de jeu et de dépôt. Utilisez-les !

  • Ne pas parier sans analyse

Il vous arrivera surement de vouloir parier en direct et qu’il n’y ait que très peu de matchs disponibles. Dans ce cas précis ne pariez pas sans avoir analysé sous prétexte de la pauvreté de l’offre du moment. Parier pour parier, c’est perdre presque à coup sûr. Alors prenez votre mal en patience et profitez-en pour étudier en détail les futurs matches à venir.
 

  • N’hésitez pas à vous couvrir

Vous avez parié « pré-match » sur une cote à 2 et votre équipe de football mène 2 à 0 à la mi-temps. N’hésitez pas à vous couvrir en appliquant la technique du surebet en direct expliquée dans la rubrique (Techniques de Paris Sportifs) si votre match est disponible en livebetting.

Trop de joueurs, très surs d’eux et fiers de la tournure du début de rencontre ne pensent même pas à se couvrir. Restez toujours humble face à vos paris et pensez à assurer vos gains plutôt qu’à votre gain potentiel maximum et à votre « pour l’instant » bon pronostic. Les matches sont pleins de rebondissements et vous vous en voudriez d’avoir été trop présomptueux et de ne pas vous être couvert.
 

  • Arrêtez-vous à temps !

En cas de perte de plusieurs paris d’affilée, soyez raisonnable et arrêtez-vous. Même les meilleurs joueurs ont des traversées du désert des gains. Dans ces cas-là, prenez un peu de recul, diminuez fortement vos mises ou stoppez votre activité de parieur pour un temps. Vous serez ravi de reprendre les paris après une bonne pause et vous éviterez potentiellement le dangereux cercle vicieux de la défaite.

Si vous devez évidement vous arrêtez en cas de perte importante, c’est également le cas si vous gagnez un grand nombre de paris. En effet, sauf si vous êtes extrêmement raisonnable et que vous possédez une gestion hors pair de bankroll (que nous détaillerons ci-après), vous risquez de vous enflammer et de perdre tout ce que vous aurez gagné. Encaissez vos gains, faites une petite pause et revenez plus tard, confiant et heureux d’avoir pu générer des bénéfices.

 
Gestion de bankroll
La bankroll représente le capital que vous possédez sur votre compte de paris sportifs. Précieuse et fragile, elle doit être gérée avec prudence et intelligence. Dans tous les cas ne misez jamais plus de 5% de celle-ci sur un pari. Faites le parallèle avec vos économies ou votre épargne. Vous ne risqueriez jamais 20 ou 30% de cette somme sur un produit financier en ayant le risque de tout perdre. Alors pourquoi le feriez-vous avec votre capital dédié aux paris sportifs ?
 

  • Le « tilt », ennemi numéro 1 du parieur sportif

Souvent employé au poker, le « tilt » est un état psychologique dans lequel se retrouve le parieur après avoir perdu un pari qu’il pensait gagner à coup sûr. C’est le moment ou le joueur, énervé par la perte de son pari, se met à avoir une attitude irresponsable et à vouloir se refaire au plus vite. Dans ces moments précis, on dit alors que le parieur « tilt » ou « est en tilt ». Il peut facilement s’expliquer par le sentiment d’injustice que ressent la personne face à la perte de son pari.

Enormément de joueurs, même avertis, perdent des sommes non négligeables en « tiltant ». En effet leurs comportements changent et il n’est plus question ni d’analyse ni de rationalité mais de parier à nouveau le plus vite possible pour réparer cette « injustice ». Mais comme nous l’avons vu précédemment parier vite et sans réfléchir c’est également perdre vite et beaucoup. Face à ce phénomène il existe cependant des remèdes pour se préparer à combattre ce fléau qu’est le « tilt ».
 

  • Les remèdes « anti-tilt »

C’est en acceptant de perdre qu’on peut finir par gagner Le premier remède « anti-tilt » est de se préparer à le ressentir. Évidement il faut déjà l’avoir vécu au moins une fois pour pouvoir l’anticiper mais rares sont les joueurs à ne jamais s’être retrouvés dans cet état. Si vous avez déjà perdu de fortes sommes par rapport à votre budget à cause d’un « tilt », vous devez vous auto-persuadez qu’en cas de grosse déception vous ne plongerez pas une nouvelle fois dans cette attitude. Si vous vous en sentez incapable et que votre propre nature ou personnalité vous conduira forcément à « tilter », le mieux pour vous est d’arrêter de jouer pour un temps. Dans ces cas obligez-vous à faire une pause de plusieurs jours voir de plusieurs semaines. Tant que vous ressentez toujours ce sentiment d’injustice, cette impression d’avoir été maudit et que vous n’avez comme seule envie que de reprendre au bookmaker tout ce que vous avez perdu, ne rejouez pas.

Une fois que  l’amertume de ce ou ces paris perdus sera passée, reprenez votre jeu en appliquant une gestion de bankroll rationnelle et prudente.
Pour certains joueurs le « tilt » est un phénomène impossible à gérer. Si vous êtes dans ce cas il vaut peut-être mieux arrêter définitivement votre activité de parieur. Il faut accepter à ce moment-là que votre nature profonde n’est pas compatible avec le jeu et plus particulièrement avec les paris sportifs. Pour vous aider à arrêter vous pouvez contacter un des organismes spécialisés comme :

- Adictel : http://www.adictel.com/ 0 805 02 00 00
- SOS Joueurs: http://www.sos-joueurs.eu/ 09 69 39 55 12
 
Certains passages de cet article sont tirés du livre: "L'Indispensable des Paris Sportifs" de Julien Mirabel aux éditions Hugo Sport.